Rechercher un podcast
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à podcast.archi]
ParutionLe collectif Bellastock a publié le mois dernier un deuxième rapport de « Recherche et expertise sur le réemploi de matériaux » (REPAR), quatre ans après un premier volet.
REPAR #2 Programme de recherche et expertise au service de l'économie circulaire - DR
REPAR #2 Programme de recherche et expertise au service de l'économie circulaire - DR
Lancer le diaporama en plein écran

REPAR #2 est une étude dirigée depuis 2014 par Bellastock en partenariat avec l'ADEME et le CSTB en réponse à l'appel à projets « Déchets et BTP ». Ce travail de recherche offre ainsi une réflexion autour de la question : « Comment envisager le projet d’architecture comme un débouché pour les produits de réemploi en construction ? »

Elle a été restituée le mercredi 4 avril 2018 à Paris en présence des équipes de travail et des contributeurs au programme, et de plus de 100 autres acteurs du BTP.

Ce rapport se présente comme l’aboutissement d’une réflexion sur le réemploi dans le BTP menée depuis six ans, avec les premières recherches élaborées pour le premier volet.

REPAR #2 prend la forme d’une méthode et d’un catalogue de matériaux de construction et de composants d’ouvrage en réemploi.

L’ouvrage est disponible gratuitement en ligne, à la lecture ou en téléchargement, ou bien à commander en version papier au tarif de 100€.

L’objectif est de créer un dialogue commun entre tous les acteurs de la construction, pour commander, prescrire, mettre en oeuvre, évaluer et assurer des composants d'ouvrage en réemploi.

Une série de rapports sur le réemploi de matériaux de construction

La premier rapport REPAR #1, restitué en 2014, se basait sur l’étude de cas de la déconstruction des entrepôts Printemps à l’Île-Saint-Denis. L’idée était de mettre en place des filières de réemploi de matériaux au service de la ZAC de l’éco-quartier fluvial, qui s’est installée à la place des entrepôts.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse