Rechercher un podcast
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à podcast.archi]
Vu du webLe site web britannique Dezeen relate le lancement du chantier du Centre International Shimao Shenzhen-Hong Kong en Chine, le deuxième plus haut gratte-ciel du monde.
Projet du Centre International Shimao Shenzhen-Hong Kong - via Dezeen
Projet du Centre International Shimao Shenzhen-Hong Kong - via Dezeen
Lancer le diaporama en plein écran

En mai 2018, les promoteurs immobiliers chinois du groupe Shimao ont lancé les chantiers de ce qui est annoncé comme la future deuxième plus haute tour du monde. Du haut de ses 668 mètres, le Centre International Shimao deviendra aussi la plus haute tour de Chine, dépassant ainsi la Shanghai Tower, haute de 623 mètres.

Un projet mystérieux

Peu de détails ont été livrés concernant la conception de l’édifice, si ce n’est qu’il sera doté d’une façade ondulante. Un projet d’autant plus mystérieux que l’architecte en charge du projet est resté à ce jour anonyme.

À son ouverture prévue pour 2024, le Centre International Shimao accueillera un complexe d’appartements, de bureaux, une pépinière d’entreprise, des hôtels cinq étoiles, des centres commerciaux, des écoles internationales, ainsi qu’un centre de congrès, d’exposition et de performances.

Un record déjà remis en jeu

C’est donc une réalisation ambitieuse qui s’élève à près de 6,5 milliards d’euros et qui s’inscrit entièrement dans le boom des grands projets immobiliers que connaît Shenzhen, ville du littoral chinois, positionnée en face de l’île de Hong Kong.

Son futur record est cependant déjà remis en jeu, puisque la réalisation de la Dubai One Tower a été annoncée pour 2021, avec 711 mètres de hauteur.

Marie-lys de Saint Salvy